dimanche 31 mars 2013

Culture facile: le cresson alénois


Matériel: un sachet de graines de cresson alénois (que moi j'appelle cressonnette), un "plateau" d'environ 1 cm de hauteur, de l'ouate (ou tout autre support qui sera jeté après germination), de l'eau (j'ai failli oublié tant c'est l'ingrédient de base pour que tout pousse).

A ma grande honte, je ne suis pas très légume.  Pour me donner bonne conscience, je me force à ajouter à la garniture de mon sandwiche de la salade et également du cresson pour son goût légèrement poivré.
C'est la culture la plus facile!  Pas besoin de terreau, pas besoin d'un lopin de terre.  Un coin éclairé dans la cuisine et hop de l'herbe fraîche.




Disposer l'ouate sur le plateau (ici j'ai pris des cotons à démaquiller d'abord parce que c'est plus joli pour illustrer le propos et ensuite car cela me fait ma petite portion individuelle).
L'humidifier avec l'eau.
Répartir quelques graines sur l'ouate (attention pas tout le paquet).
Veiller, tout au cours de la germination à ce que l'ouate reste humide.
Après 8 jours, votre cresson est prêt à être coupé et dégusté.
Jeter l'ouate après consommation.


Conseil: selon vos besoins, divisez ou multipliez vos plateaux, en semant les graines tous les deux jours, ainsi vous aurez toujours ces légumes sous la main pour relever une salade, comme garniture ou comme accompagnement à votre plat favori.

mercredi 13 mars 2013

Gel W.C. 3 en 1


Matériel: un flacon de 750 ml  avec bec recourbé (j'ai récupéré le dernier flacon de gel W.C. que j'ai utilisé; j'ai dévissé le bouchon avec précaution –c'est caustique ces petites choses– l'ai rincé une première fois et utilisé le liquide pour un dernier nettoyage et bien nettoyé ensuite), un entonnoir, un mesureur, deux étiquettes (sur l'une j'écris Gel W.C. et sur l'autre les ingrédients par ordre décroissant, ça c'est toujours mon petit côté scientifique), une grande casserole type marmite, un fouet.

Ingrédients: 500 ml de vinaigre blanc (j'ai choisi celui parfumé à la lavande selon la recette donnée ultérieurement) [0,49 € pour 1,5 l], 200 ml d'eau tiède, 2 g d'agar-agar [1 €, j'ai acheté le plus cher pour réaliser cette recette mais le prix est moindre si on l'achète en vrac], 1 c. à c. de bicarbonate de soude [1,69 € pour 500 g], 10 gouttes d'HE (tea tree pour son pouvoir antiseptique) [2,90 € pour 10 ml].

Coût: 1,34 € pour environ 700 ml de gel.  Cela peut paraître cher car dans le commerce vous en trouvez déjà pour 2 €, mais vous verrez, il vous rendra d'autres services dans les toilettes et la salle de bain!

Les produits pour nettoyer les toilettes, je trouve cela dangereux!  Mais ils sont indispensables pour une bonne hygiène.
J'ai donc recherché diverses recettes, réfléchi à l'usage de l'agar-agar (en m'appuyant sur les recettes de desserts, le but n'étant pas d'obtenir un bloc compact, et vérifié si le mélange agar-agar vinaigre était compatible), choisi d'y ajouter du bicarbonate de soude pour son pouvoir blanchissant et une HE pour son pouvoir désinfectant.  Le vinaigre, comme chacun le sait, ayant un pouvoir détartrant.
Nous allons donc réaliser un gel W.C. qui va nettoyer, détartrer et assainir nos toilettes.  Le tout sans (trop) de danger pour nos enfants et nos petites mains.  En outre, ce gel déposé autour de la robinetterie (il ne coule pas) va éliminer définitivement les vilaines traces jaunes de calcaire. Il suffit de le déposer (pratique le bec verseur pour les endroits presque inaccessibles), le laisser agir (selon l'incrustation des taches mais c'est le moment le plus gai) et ensuite frotter avec une éponge humide pour rincer.
Le mélange est beige translucide.  La prochaine fois j'essaierai d'y ajouter un colorant (alimentaire) ou un pigment bleu ou vert.  Ceci afin de prévenir l'ingestion par de petits gourmands, car depuis que je vis seule, je ne mets plus sous clefs mes produits de nettoyage!
L'odeur est entre bois et pin avec un relent de lavande.  Loin de l'odeur horrible des produits traditionnels (à croire que plus ça pue, plus c'est approprié pour les toilettes)!

Diluer le bicarbonate de soude dans l'eau et le verser dans la casserole.
Rajouter le vinaigre avec précaution (le mélange va mousser, c'est pourquoi je recommande une casserole sur-dimensionnée).
Verser l'agar-agar et mélanger avec le fouet.
Porter à ébullition tout en remuant.
Puis cuire le mélange à feu doux pendant 1 à 2 minutes.
Retirer la casserole du feu et laisser refroidir.
Dès que le mélange est à température ambiante, y ajouter l'HE.  Remuer.
Verser dans le flacon à l'aide d'un entonnoir (pas de panique, la préparation reste liquide, c'est normal).
Mettre votre flacon au frigo (avec le retour de l'hiver, je l'ai mis à l'extérieur pendant une heure) afin que la préparation se gélifie (oui, comme pour un dessert!).
Et finalement coller les étiquettes (pour les lutins qui pendant la nuit viennent faire votre ménage, je crois aux contes de fées moi).


mardi 12 mars 2013

Fabrication

Aujourd'hui, je me suis lancée dans de nouvelles fabrications.  Une lessive liquide au savon noir (trop facile) et deux grandes premières: un insecticide à base de neem  (pour mon poulailler, bien que ce soit efficace également pour lutter contre les parasites des plantes et pour occire les acariens qui squattent notre literie) et un gel W.C. (aurai-je la consistance voulue, là est toute la question! Ma dernière utilisation de l'agar-agar remontant au temps de mon graduat).
Je donnerai les recettes dès la première utilisation si elles sont concluantes naturellement!  Mon gel refroidit et durcit dans ma cour (l'hiver est revenu par ici avec ses températures négatives et la neige), ce que je peux déjà dire c'est qu'il sent bon, et oui, autre grande première j'y ai ajouté de l'huile essentielle (HE) de tea tree (qui a pour vertu d'être antiseptique, mon choix n'est jamais anodin).

Et pour les jardiniers en herbe qui habitent en appartement sans terrasse, je prépare un reportage photo sur la culture du cresson alénois.      
Qui peut se faire en toute saison et agrémente très bien les salades.  Ce genre de culture est réalisée en maternelle, alors personne ne dit qu'il n'a pas les doigts verts!

dimanche 10 mars 2013

Le citron (1)

Autre indispensable, le citron.
Allié utile pour dégraisser, voici comment je m'en sers pour nettoyer mon micro-ondes et mon four au gaz.

Matériel: un récipient pouvant aller au micro-ondes ou au four, un presse-agrumes.

Ingrédients: le jus d'un citron, eau.

Tout simplement, je mélange le jus de citron à son équivalent en eau.  Je place le tout dans mon four et je fais bouillir.  Ensuite, à l'aide d'une éponge, je frotte les parois du four.  Je trempe l'éponge dans le mélange restant pour effacer les taches récalcitrantes.
J'avoue que c'est un peu plus de travail qu'avec un produit conçu pour cet usage, mais aucun risque d'allergie ou de contamination.
Et pour couronner le tout, avec l'épluchure je frotte ma gazinière, puis je la rince.
Vous pouvez également garder vos épluchures et les mettre dans du vinaigre pour le jour où vous nettoierai votre carrelage.  Autre usage: les garder pour éloigner les fourmis qui très bientôt viendront squatter nos cuisines.

mardi 5 mars 2013

Le vinaigre (2)


Matériel: un entonnoir, un filtre en papier pour café, une bouteille de vinaigre vide.
Ingrédients: 750 ml de vinaigre, des zestes d'agrumes (orange, mandarine, citron,...)

Je vous avais déjà parlé de mon vinaigre à la lavande.   Sur Facebook, j'ai lu une recette dans laquelle on ajoutait les épluchures d'oranges (recommandées bio, mais ce vinaigre n'est pas destiné à être bu, donc...)
Essai concluant!  J'y ai mis des épluchures de mandarines (mauvais achat car elles étaient acides comme pas possible, mais cela m'a forcé à les manger, tant je voulais tester la recette).
Il ne faut même pas laisser macérer 15 jours.  Le vinaigre est directement parfumé.

Prochaine étape: vinaigre au citron.   Je vous reparlerai du citron, il fait des miracles comme nettoyant pour le micro-ondes, le four traditionnel et fait briller le cuivre.  Mais cela c'est une autre histoire.  Patience.